wrapper

Destacado

Has no content to show!

Dû à plusieurs facteurs, les terres agricoles ont colonisé les zones forestières du pays. En 1982, 7,2% de la superficie d´Haïti était couvert par la forêt, 34 ans après, il a été réduit de près de moitié, 3,8%. La Forêt des Pinsjoue un rôle importantdans la régulation dudébit de plusieurs ravines qui tombent sur la ville deFonds Verrettes et qui finissent dans le plateau de Mapou, sa dégradation a facilitél'événementtragique des inondations de2004. Aujourd'hui, la Forêt des Pins continue à perdre de sa surface, ce n’est plus qu’une questionde temps pour quel'histoire se répète.

Le 19 février 2016 a été réalisée la première table sectorielle environnementale de la forêt des pins. Cette activité fait partie du projet binational que l’ONG espagnole CESAL exécute dans la zone avec le Réseau Pour la Sauvegarde de la Forêt des Pins (RSFP) grâce au financement du Bureau de l’Ordonnateur National du FED. La table sectorielle a été réalisée en collaboration avec la Direction Départementale de l´Ouest du MDE.

Cette table sectorielle offre un cadre de dialogue entre les représentants des autorités locales (ASEC, Mairie, tribunal de paix, etc.), représentants de la société civile, le Ministère de l’Environnement également à travers ses directions concernées (DISE, Direction Foret, etc.) et les ONGs internationales travaillant dans la zone. L’objectif de cette table sectorielle était de débattre et de prendre des engagements pour résoudre les problèmes qui menacent le futur de la Forêt des Pins.

Dans cette première table, et pour lancer le débat, CESAL et la GIZ (Coopération allemande) ont présenté leurs projets dans la zone en identifiant les problèmes auxquels ces interventions font face. Par la suite, le débat a été ouvert et les membres de la table ont identifié les 7 principaux problèmes qui affectent la zone et qui seront abordés à travers des tables sectorielles successives : la pression démographique, les feux de forêt, l'avance de la frontière agricole, la faiblesse du corps de surveillance de l'environnement, l'absence de contrôle sur la nouvelle construction, l´exploitation anarchie du bois (planches, « bwa gras », charbon) et la manque d´information sur la occupation des terres.

Entre ces 7 principaux problèmes, pour cette première table, il a été décidé de débattre et traiter en profondeur la problématique des feux de forêt, en considérant que nous sommes dans la période de la préparation de la terre. Parfois, le feu est réalisé dans la forêt pour cultiver ensuite sous la canopée. Dans d’autres cas, les feux sont réalisés pour nettoyer les parcelles agricoles dans la zone limitrophe de la forêt et ils rentrent à l´intérieur de la forêt par négligence. Selon une étude réalisée par la GIZ, en 2015, 682,2 ha sur un total de 3.170 ha ont été brûlés dans la zone de la Forêt des Pins et de ses environs, ce qui représente 21,5%.

Divisés en deux groupes, les membres ont identifié les difficultés qui empêchent de faire face à la menace du feu et chacun a pris de ´engagement sur des actions précises et réalisables avant la prochaine table sectorielle qui se tiendra à la fin du mois d’avril. Parmi les engagements pris, nous pouvons souligner les suivants: le tribunal de paix à éclaircir l´application des lois haïtiennes sur le feu ; la Direction d’Inspection et surveillance environnementale (DISE) s’est engagée quant à elle à augmenter le numéro d’agents ; la Direction Départementale de l´ouest du MDE à rendre claire la gestion des chalets pour être utilisés pour l´écotourisme comme une activité économique alternative ; CESAL et la GIZ à augmenter la coordination en ce qui concerne la sensibilisation en priorisant la thématique des feux de forêt dans le premier trimestre de l´année ; CESAL, en collaboration avec l´ANAP, à assurer la visibilité de la problématique des feux de forêt dans le Plan de gestion du Parc National de la Foret des Pins (unité 1) qui sera élaboré cette année ; et CESAL à continuer avec le renforcement du corps de surveillance environnementale et à inclure aux agents dans les activités de sensibilisation dans les radios et les écoles.

Au cours de la prochaine table sectorielle, les engagements pris dans cette première table concernant les feux de forêt seront évalués et de nouveaux engagements seront pris sur quelques-uns des 7 principaux problèmes identifiés qui affectent la zone.

Javier San Román ; Coordinateur Projets Fonds Verrettes ; CESAL Haïti ;

Esta dirección de correo electrónico está siendo protegida contra los robots de spam. Necesita tener JavaScript habilitado para poder verlo.; www.cesal.org

Last modified on Jueves, 28 Abril 2016

Plan Binacional

El programa de Cooperación Binacional de los gobiernos de la República Dominicana y Haití es una iniciativa de las Delegaciones de la Unión Europea en ambos países a través de los ordenadores de los Fondos Europeos para el Desarrollo.

Esta iniciativa busca mejorar la comprensión de los ciudadanos de Haití y República Dominicana acerca de las relaciones entre ambos países, realizando y difundiendo iniciativas con un enfoque binacional.